Francine Rosenbaum dans la presse

Anna-Lietti signe un très bel article dans le média "bon pour la tête" sur l'ouvrage de Francine Rosenbaum "mon nom signifie le secret".

"Sortir du traumatisme pour ne pas mourir ou alors pour ne pas tout casser : du point de vue de l'adolescent migrant, tel est souvent l’enjeu de la survie psychique. Comment l’aider ? L’ethnoclinicienne Francine Rosenbaum répond en racontant sa rencontre avec un jeune Afghan : salvatrice pour lui, éclairante pour nous.
C’est un livre minuscule et vite lu, mais qui marque comme une vraie rencontre. Francine Rosenbaum, orthophoniste, ethnoclinicienne spécialiste de la prise en charge des
familles migrantes, après avoir déployé dans des ouvrages plus cossus sa parole forte (/actuel/pourquoi-notre-modele-d-accueil-va-dans-le-mur) sur l’éthique de l’accueil, y livre un concentré de son approche en racontant précisément une rencontre: celle avec un jeune réfugié Afghan de 16 ans en état de désespérance avancée, que des volontaires tessinois lui ont adressé en dernier recours."

Écrire commentaire

Commentaires: 0